Atelier pour les formateurs et conseillers du REP sur l’importance de la compétence culturelle

Posted: 04/17/2019

Par Jennifer Quito

Le 5 avril 2019, le Réseau d’encadrement de la pratique du Barreau (REP) a organisé un atelier à Osgoode Hall sur le thème de la formation et de la compétence culturelle. L’atelier était conçu et animé par Pamela Chapman et Moya Teklu, des expertes en matière d’équité, diversité et inclusion. L’atelier vise à être un outil de soutien pour les formateurs, conseillers, mentors et autres chefs de file dans le travail important qu’ils font auprès de leurs collègues et clients dans les professions. Les participants, en personne et par webémission, étaient nombreux pour cette activité, qui donnait par ailleurs droit à trois heures de contenu en professionnalisme en EDetI.

CAN Workshop on April 5

Séance de formation sur la compétence culturelle pour les bénévoles du REP (5 avril 2019)

Mmes Chapman et Teklu ont fait valoir des arguments convaincants pour soutenir la pertinence de la compétence culturelle comme compétence essentielle pour les avocats et parajuristes, tout en soulignant qu’il s’agit d’une compétence qu’on peut acquérir et développer en permanence. Au cours des trois heures d’une séance qui a aussi intégré des vidéos et des activités de groupe, divers sujets ont été abordés, notamment : la compétence culturelle dans le cadre des codes de déontologie, les préjugés implicites, l’homophilie culturelle, le pouvoir et le privilège, les microagressions et les alliés. L’importance de la compétence culturelle pour établir et maintenir des relations d’encadrement efficaces a aussi été débattue en profondeur.

CAN Workshop on April 5

Mme Pamela Chapman en discussion avec une bénévole. (5 avril 2019)

Les thèmes de l’atelier étaient des sources de réflexion et de nouvelles connaissances pour bon nombre de bénévoles. « Avant cet atelier, je n’avais pas vraiment réfléchi à mon développement en tant qu’avocat, stagiaire et étudiant en droit en Ontario, a déclaré un bénévole du REP. J’ai réalisé que j’avais subi des microagressions, et peut-être que j’en avais aussi fait subir à d’autres personnes. J’ai trouvé la discussion sur la notion d’alliés particulièrement intéressante. Les lieux de travail juridiques devraient promouvoir cette notion, pour mitiger un peu les microagressions dans les lieux de travail juridiques. »

CAN Workshop April 5

L’animatrice de l’atelier, Mme Moya Teklu, explique le rapport entre la compétence culturelle et la conduite professionnelle. (5 avril 2019)

Une autre formatrice du REP explique l’incidence de cet atelier sur sa façon de travailler désormais : « À l’avenir, je prêterai attention aux défis, explicites ou cachés, auxquels sont confrontés mes collègues, et je proposerai du soutien et du mentorat même si on ne me le demande pas spécifiquement. »

En mettant en évidence le lien entre l’équité, la diversité et l’inclusion et les rôles de formateur et de conseiller, cet atelier a offert aux bénévoles présents des bases théoriques et pratiques en matière de compétence culturelle. C’était une activité importante parmi les formations et programmes élaborés par le REP pour soutenir ses bénévoles et autres intervenants. Un des bénévoles présents a résumé la chose ainsi : « Il s’agit d’un atelier essentiel pour tout intervenant dans notre système juridique. »

Si vous désirez devenir bénévole du REP, faites une demande.

Jennifer Quito est avocate et chef d’équipe au Barreau, Service de soutiens à la pratique et ressources. Elle est chargée de superviser le REP. Jennifer est à l’écoute des bénévoles du REP afin de créer de nouvelles possibilités d’engager les professions.