Un avocat exemplaire : Guy Pratte reçoit la Médaille du Barreau 2019

Posted: 05/17/2019

Guy PratteAdmis au barreau en 1984 (et au Barreau du Québec en 2002), Guy Pratte est un avocat exemplaire et un contributeur généreux à sa communauté.

Guy est un associé du groupe Litige et arbitrage du cabinet Borden Ladner Gervais (BLG), où il est le chef du groupe de plaidoirie en appel. Il est reconnu comme l’un des meilleurs avocats bilingues au Canada. De plus, il est reconnu comme chef de file en matière d’accès à la justice et de services pro bono. Il est actuellement président de Services juridiques pro bono de l’Ontario et membre fondateur de Pro Bono Québec et du programme national pro bono de Borden Ladner Gervais s.r.l.

M. Pratte est très fier d’enseigner à la prochaine génération d’avocats. Il a d’ailleurs enseigné dans plusieurs facultés de droit au Canada. Il est trésorier de la Société des plaideurs, membre de l’Institut de la plaidoirie devant la Cour suprême du Canada, et vice-président de l’Institut canadien d’études juridiques supérieures.

M. Pratte est l’un des lauréats de la Médaille du Barreau de cette année, médaille remise aux avocats de l’Ontario choisis pour leur contribution majeure à la profession.

Que représente ce prix pour vous ?

Je ne m’y attendais pas du tout. Être reconnu par ses pairs est certes flatteur, mais c’est aussi une belle leçon d’humilité. Car on se rend compte que ses réalisations sont pour la plupart le fruit du mentorat et de l’aide que d’autres ont généreusement offerts au cours des ans.

Qu’est-ce qui vous motive (ou vous a motivé) dans votre carrière juridique ?

Une passion presque innée pour la défense des droits et l’obligation qui en découle de pratiquer cet art aussi bien que possible avec mes talents limités.

Quel conseil donneriez-vous aux nouveaux professionnels du droit qui amorcent leur carrière ?

Pouvoir exercer le droit est un privilège qui comporte plus que l’obligation d’agir avec compétence dans l’intérêt véritable de son client. Il comporte l’obligation de redonner à la société que la loi sert et protège, que ce soit par l’enseignement, la prestation de services bénévoles ou le service au sein d’une myriade d’organismes de bienfaisance.    

La Médaille du Barreau est donnée pour des services exceptionnels dans le cadre de la profession, que ce soit dans la pratique, dans l’enseignement ou à d’autres titres professionnels, du moment que le service corresponde aux idéaux les plus élevés de la profession juridique. Il peut être décerné pour la dévotion aux tâches professionnelles sur une longue période ou un seul acte exceptionnel.

Cette année, 12 membres exceptionnels des professions juridiques recevront un prix du Barreau le 22 mai.