La deuxième Semaine de l’accès à la justice mobilise les intervenants

Posted: 11/02/2017

La semaine dernière marquait la deuxième Semaine de l’accès à la justice. Organisé par le Groupe d’action sur l’accès à la justice (TAG) en partenariat avec 12 organisations, le programme de cette année explorait l’accès à la justice en termes de santé mentale, de technologie, d’éducation juridique publique et d’importance des initiatives communautaires.

Des séances ont été tenues à Kingston, à Ottawa et à Toronto du 23 au 27 octobre. Les participants étaient diversifiés – on y trouvait des professionnels juridiques ainsi que des chercheurs, des étudiants, du personnel d’organismes sans but lucratif, des membres du public et des intermédiaires de confiance comme des travailleurs communautaires et des bibliothécaires.

Durant la Semaine, on a également assisté au lancement d’un nouveau rapport du TAG intitulé Millennials, Technology and Access to Justice in Ontario. Ce rapport donne des renseignements utiles et contribue à répondre à des questions clés sur l’accès à la justice que les défenseurs de la technologie juridique peuvent poser : les jeunes de l’Ontario sont-ils prêts à recevoir des services qui s’appuient sur des technologies de rupture en justice ? Pourquoi est-ce que les jeunes de l’Ontario chercheraient la justice à travers la technologie ? À quels défis à l’adoption certaines initiatives de justice numériques pourraient faire face ?

Voici les points saillants de la semaine :

* Allocutions du procureur général de l’Ontario Yasir Naqvi et du président du Comité d’action nationale sur l’accès à la justice en matière civile et familiale, le juge Thomas A. Cromwell

* Appuis de la juge en chef Beverley McLachlin et du député Marco Mendocino

* Couverture dans le Globe and Mail, le Toronto Star, le Canadian Lawyer et le Law Times

Les documents de la Semaine d’accès à la justice – y compris les vidéos des séances de FPC agréées – seront disponibles sur le site Web du TAG (TheActionGroup.ca).

Résumé des évènements :

Innovation en accès à la justice Partenaire : Éducation juridique communautaire Ontario (CLEO)

Ce programme d’une demi-journée a lancé la Semaine de l’accès à la justice en décrivant le travail innovateur et communautaire dans tout le secteur de la justice, avec des allocutions du procureur général de l’Ontario Yasir Naqvi et du président du Comité d’action nationale sur l’accès à la justice, le juge Thomas A. Cromwell. Il a été question du travail de METRAC, de Services pro bono de l’Ontario, de Peacebuilders Canada et du projet du TAG sur le bienêtre des enfants autochtones, qui est coordonné par divers partenaires universitaires et communautaires en Ontario, en Nouvelle-Écosse et en Alberta.

Améliorer la santé, améliorer les services : le bienêtre dans la profession juridique et l’accès à la justice

Partenaires : Institut canadien d’administration de la justice (ICAJ), Service de l’équité du Barreau

De récentes études démontrent que les avocats sont plus à risque de crises d’anxiété, de toxicomanie et de dépression que la population générale. Cet état commence à la faculté de droit et finit par avoir un effet sur la société, car il affecte les personnes qui se fient aux avocats pour gérer leurs problèmes juridiques quotidiens. Ce programme proposait des présentations des sociologues de l’Université de Toronto Ronit Dinovitzer et Jonathan Koltai, ainsi qu’une discussion de groupe avec des étudiants en droit.

Accès à la justice en français

Partenaire : PratiquO

Cet évènement proposait des présentations du juge Paul Rouleau de la Cour d’appel de l’Ontario, de Julie MacFarlane, de l’Université de Windsor et de représentants de diverses organisations, dont le Commissariat aux langues officielles du Canada, le Commissariat aux services en français de l’Ontario, le Centre d’information juridique et le Centre de service juridique pour les femmes de l’Ontario.

Parajuristes et accès à la justice

Partenaires : Collège Durham, clinique juridique communautaire de Durham, Ontario Paralegal Association

Cette séance proposait une allocution de Stephanie Bell (Collège Durham) sur une initiative novatrice qui s’appuie sur les parajuristes pour améliorer l’accès à la justice dans la région de Durham. Cette présentation était suivie d’une discussion de groupe avec les conseillères parajuristes Cathy Corsetti et Michelle Haigh en compagnie de Laurie Marshall et de Stephen Parker de l’Ontario Paralegal Association.

Inclure. Informer. Inspirer : Information juridique communautaire en 2017

Partenaires : Réseau ontarien d’éducation juridique (ROEJ), CLEO

Ce forum d’une journée entière était ouvert aux travailleurs communautaires et à d’autres personnes intéressées par l’information et l’éducation juridique publique. Les séances ont permis d’explorer l’information juridique et les conseils juridiques, le rôle des intermédiaires de confiance pour en apprendre davantage sur le langage clair et simple, et autres. Parmi les conférenciers, on comptait le conseiller Malcolm Mercer, David Wiseman de l’Université d’Ottawa, Jessica Reekie (ROEJ), Julie Mathews (CLEO) et Geordie Dent (Federation of Metro Tenants Associations).

La Semaine a aussi présenté nombre d’initiatives et de ressources, par exemple :

* Une série de billets pour chaque jour de la Semaine de l’accès à la justice sur le blogue d’Aide juridique Ontario.

* Une séance d’éducation juridique publique sur les droits à l’éducation dans une bibliothèque publique à Kingston organisée en partenariat avec la clinique juridique communautaire de Kingston.

* Le lancement du projet Architectes de la justice, un programme qui recrute des étudiants bénévoles des sept facultés de droit de l’Ontario pour engager leurs communautés dans des conversations sur les améliorations à apporter à l’accès à la justice.

* Une conversation Twitter tenue par Peacebuilders Canada sur les problèmes des jeunes avec la justice.

Le Groupe d’action sur l’accès à la justice (TAG) a été créé par le Barreau du Haut-Canada en 2015 pour faciliter la coordination et la collaboration dans tout le secteur de la justice. Il est financé par la Fondation du droit de l’Ontario avec l’aide du Barreau du Haut-Canada.

Revenir à l’infolettre