Janet E. Minor a reçu un doctorat honorifique lors de la cérémonie d’admission au barreau

Posted: 01/29/2020

Janet Minor delivering a speech

Le 31 janvier, le Barreau a décerné un doctorat honorifique en droit, honoris causa (LLD) à la pionnière juridique Janet E. Minor, lors de sa cérémonie d’admission au barreau à Toronto. Elle a reçu cet honneur en reconnaissance de son dévouement et de ses nombreuses contributions à la profession juridique et à la communauté.

Mme Minor a consacré sa carrière à la protection de l’intérêt public grâce à son travail pour le gouvernement provincial et à ses contributions au Barreau de l’Ontario.

Admise au barreau en 1975, Mme Minor est entrée dans la profession juridique à une époque où le droit était encore considéré comme un choix de carrière non traditionnel pour les femmes, surtout dans sa spécialité, le litige civil. Elle a commencé à travailler en droit public au sein du ministère du Procureur général de l’Ontario en 1977 et a été avocate générale à la Direction du droit constitutionnel.

Avocate plaidante en droit civil et constitutionnel hautement respectée, Mme Minor a comparu devant toutes les instances judiciaires et a plaidé dans de nombreuses affaires faisant jurisprudence au nom du gouvernement de l’Ontario.

Elle a été élue pour la première fois en tant que conseillère du Barreau en 2001, puis à nouveau en 2006 et en 2011. En 2014, elle a été élue par le Conseil comme 65e trésorière du Barreau – la première avocate en droit public, tous genres confondus, à occuper ce poste – et a été élue par acclamation pour un second mandat en juin 2015.

À titre de présidente du Comité de perfectionnement professionnel, puis de trésorière, Mme Minor a participé à l’élaboration du programme de pratique de droit (PPD) – créant ainsi une autre voie d’accès à la profession en réponse à la pénurie de stages qui touche les diplômés de la faculté de droit.

Comme trésorière, Mme Minor a mené de nombreuses initiatives majeures pour élargir la notion d’inclusion de la profession juridique, en mettant en place entre autres un groupe d’étude sur la santé mentale et le bienêtre, une stratégie renouvelée pour traiter les questions autochtones portant sur la réconciliation, un groupe d’études sur le mentorat et une table ronde sur les nouveaux titulaires de permis.

Directrice fondatrice de l’Association of Law Officers of the Crown – ALOC (l’association des avocats et avocates de la Couronne) et ancienne directrice de la Société des plaideurs, elle a également donné son temps et son expertise à de nombreux conseils d’administration, dont celui de la Fondation du droit de l’Ontario et du Réseau ontarien d’éducation juridique.

En plus d’être une chef de file reconnue, elle a démontré son engagement envers les problèmes touchant les femmes de la profession juridique. Pendant plus de 40 ans, elle a servi de modèle pour les femmes en droit après avoir aboli les obstacles dans la profession pour ses successeures.

Mme Minor a reçu de nombreux prix, dont le Prix du président de la Women’s Law Association en 2003, le Prix d’excellence Tom Marshall de l’Association du Barreau de l’Ontario en 2010, le Prix Carol Creighton de l’ALOC en 2013 pour sa contribution au droit public et un prix Zenith de Lexpert en 2013 célébrant les femmes juristes.