Le barreau marque la journée de l’avocat menacé

Posted: 01/24/2018

Le 24 janvier est la Journée de l’avocat menacé, qui est marquée pour la huitième fois cette année. Cette journée vise à faire la lumière sur la question de la sécurité personnelle et professionnelle des avocats et autres défenseurs des droits de la personne partout dans le monde qui sont harcelés, réduits au silence, soumis à des pressions, menacés, persécutés, torturés ou même tués en raison de leur travail visant à protéger les droits des autres.

Chaque année, la Journée de l’avocat menacé souligne la souffrance des avocats et défenseurs des droits de la personne dans un pays particulier. Cette année, il s’agit de l’Égypte.

Selon un rapport de la Fondation de la Journée de l’avocat menacé, en Égypte, les avocats, militants pour les droits de la personne, journalistes et militants politiques sont constamment confrontés à l’intimidation, au harcèlement, à la détention arbitraire et au risque de préjudice physique de la part des autorités, qui veulent faire taire toute voix critique. Pour en savoir davantage sur la souffrance des avocats en Égypte, veuillez consulter la page Web suivante (en anglais) : http://dayoftheendangeredlawyer.eu/wp-content/uploads/2017/12/Basic-report-Egypt-dec.-2017.pdf

 

Le Barreau se joint à la communauté des droits de la personne, aux organisations juridiques et aux particuliers partout dans le monde pour dénoncer le traitement des avocats et autres défenseurs des droits de la personne en Égypte et exhorte les autorités à respecter le droit qu’ont ces personnes d’exercer leur profession juridique ou de promouvoir les droits de la personne sans crainte de harcèlement, d’intimidation ou de préjudice physique.

Le Barreau est engagé pour le maintien et l’avancement de l’accès à la justice et de la primauté du droit.

À travers son Groupe de surveillance des droits de la personne, le Barreau est intervenu de nombreuses fois à l’égard de cas d’avocats en Égypte.

Le Barreau a créé le Groupe de surveillance des droits de la personne en 2006 dans le cadre de son mandat de maintenir et de faire avancer la justice et la primauté du droit. Il s’agit un groupe de conseillers et de conseillères nommés par le Conseil pour surveiller les violations des droits de la personne qui visent les membres de la profession juridique et de la magistrature dans le cadre de l’exercice de leurs fonctions professionnelles légitimes.

Ce groupe travaille avec des organisations réputées des droits de la personne, telles que Lawyers’ Rights Watch, Amnistie Internationale, Human Rights Watch et Canadian Lawyers for International Human Rights pour déterminer si des cas nécessitent une réaction de la part du Barreau.

Depuis que ce groupe a été créé, le Barreau est intervenu sur plus de 200 cas, dans plus de 50 pays dans le monde.

En 2014, le groupe a publié un rapport intitulé Facilitating International Access to Justice through Intervention.

Cette année le Barreau, en partenariat avec Human Rights Watch et Lawyers’ Rights Watch Canada, est fier de présenter un programme spécial le 31 janvier 2018 pour marquer la Journée de l’avocat menacé. Ce programme propose une conversation entre Farida Deif, directrice pour le Canada de Human Rights Watch, et un avocat égyptien des droits de la personne qui se trouve actuellement au Canada.

Pour en savoir plus sur ce programme, veuillez consulter le lien suivant : http://www.lawsocietygazette.ca/event/day-of-the-endangered-lawyer-2018/