Le Conseil vote à grande majorité pour changer le nom du Barreau à sa prochaine réunion

Posted: 09/28/2017

Name-change

Pour faire suite à son engagement de faciliter l’accès à la justice pour les Ontariens et les Ontariennes, le Conseil a voté à une forte majorité pour changer le nom du Barreau lors de sa réunion de novembre et pour ne plus utiliser les termes « Haut Canada ».

La première version de la motion a été introduite par le Groupe de surveillance des communications stratégiques du Barreau, puis amendée au cours de la réunion. Après un long débat, 38 conseillers ont voté en faveur de la motion amendée et 11 contre. La motion prévoit que de nouveaux noms seront formulés et proposés à la prochaine réunion du Conseil.

Le Groupe de surveillance a été créé en réponse à la priorité stratégique du Barreau de mobiliser les intervenants et le public à travers des communications réactives. Le groupe travaille avec le personnel du Barreau pour élaborer des initiatives de communications et des plans pour développer une meilleure compréhension de son travail et de ses services au sein du public.

Le Barreau a aussi commandé une recherche indépendante dans le cadre de son travail visant à améliorer la mobilisation du public et de ses membres. Les réponses aux sondages du public ont montré que la plupart des gens ne connaissent pas le Barreau et son rôle de règlementation, et que le nom contribue aux nombreuses difficultés et obstacles à l’inclusion.

« Nous avons pour mandat d’agir dans l’intérêt public et de servir le public, ce qui veut dire que nous devons être plus visibles et nous établir comme la première source d’information et d’aide juridiques, a déclaré Paul Schabas, le trésorier du Barreau. Il était devenu évident que le “Haut-Canada” dans notre nom, bien qu’apprécié par de nombreux confrères et consœurs, était source de confusion pour le public et représentait même une barrière qui empêchait les gens de nous contacter ou de nous connaitre. »

Le changement de nom prévu pour le 2 novembre fait partie d’une solide initiative de communications, a noté le trésorier Schabas. Le Conseil va étudier la possibilité de lancer une campagne complète de communication.

Voir le rapport du Groupe de direction des communications stratégiques pour plus d’information.