L’encadrement est un outil puissant de changement

Posted: 06/12/2019

Depuis la gauche : Josie Di Vincenzo, Ian Tod, Kerry Boniface, Michael Bury et Antonio Urdaneta

Par Jennifer Quito

Le 27 mai 2019, le Réseau d’encadrement de la pratique du Barreau (REP) a tenu un webinaire intitulé « L’encadrement pique votre curiosité ? » qui examinait l’encadrement en tant qu’outil puissant de changement. Le panel était composé des formateurs du REP Ian Tod, Michael Bury et Antonio Urdaneta, ainsi que de l’éducatrice et formatrice professionnelle agréée, Josie Di Vincenzo. Le panel était modéré par Kerry Boniface, directrice du Service de ressources et soutiens à la pratique du Barreau.

Les conférenciers ont passé en revue le modèle d’encadrement adopté par le Barreau et ont exploré les raisons pour lesquelles il convient particulièrement bien aux professionnels du droit. Comme l’a décrit M. Tod, l’encadrement rend les avocats et les parajuristes responsables de leur propre développement, ce qui correspond à leur indépendance caractéristique. De plus, M. Bury a indiqué que l’encadrement consiste à poser des questions perspicaces et à écouter – une pratique que les avocats et les parajuristes maitrisent bien et qui rend l’encadrement entre pairs très efficace.

M. Urdaneta a expliqué que son expérience en tant que formateur et participant du REP lui a permis de se perfectionner davantage en tant qu’avocat et a favorisé sa décision d’ouvrir son propre cabinet juridique. Il a décrit les nombreux avantages qu’il a tirés de l’encadrement, y compris la capacité de traduire ses objectifs futurs en mesures concrètes et en changements significatifs.

Tous les panélistes ont convenu que le modèle d’encadrement est un excellent complément au modèle de mentorat juridique bien établi et ont exploré les similitudes et les différences entre les deux. Bien que les deux relations favorisent le perfectionnement professionnel, l’encadrement est dirigé par le participant et est structuré de manière à créer une occasion d’expérimentation, de réflexion et de responsabilisation. Mme Di Vincenzo a expliqué que les participants se fixaient leurs propres objectifs d’encadrement avec l’avantage de pouvoir communiquer régulièrement avec une personne qui est investie dans leur croissance, sur une période de temps structurée. Mme Boniface a approfondi cette notion en décrivant les mesures de soutien offertes par le REP, comme si on pouvait discuter avec un collègue qui serait dans le bureau voisin. Pour les avocats et les parajuristes qui exercent dans des cabinets individuels, petits ou virtuels, le REP offre une nouvelle façon de communiquer au sein des professions.

À titre d’exemple de la méthodologie d’encadrement, on a demandé aux participants à l’évènement de se poser la question suivante : « Que changeriez-vous dans votre pratique dans les 30 prochains jours ? » Peut-être aimeriez-vous commencer à explorer les ressources à votre disposition en tant que titulaire de permis ? Si c’est le cas, vous pourriez commencer par regarder le webinaire « L’encadrement pique votre curiosité ? » ici.

Vous voulez vous joindre à la liste de bénévoles du REP ? Inscrivez-vous dès aujourd’hui.

Jennifer Quito est avocate et chef d’équipe des soutiens à la pratique du Barreau. Elle est responsable de la supervision du programme du REP. Jennifer est heureuse d’établir des liens avec les bénévoles du REP et de créer de nouvelles occasions d’engagement avec les professions.