Promouvoir l’égalité des femmes : Pamela Cross reçoit le Prix Laura Legge 2019

Posted: 05/17/2019

Pamela CrossAdmise au barreau en 1994, Pamela Cross a fait preuve d’un leadership extraordinaire pour faire avancer l’égalité des femmes au Canada.

Depuis plus de 25 ans, Mme Cross travaille sans relâche comme avocate, chercheure, enseignante, écrivaine, conférencière, mentor et activiste, pour expliquer et remettre en cause les façons dont la loi traite la violence individualisée et systémique contre les filles et les femmes, surtout dans le cadre du droit de la famille. Elle est actuellement directrice des affaires juridiques du centre de soutien et de ressources pour femmes et enfants Luke’s Place, où elle mène les projets provinciaux de l’organisation, y compris la recherche, la formation et la défense de la réforme juridique.

Elle offre de la formation et du soutien en personne et en ligne à environ 100 travailleurs de première ligne qui aident les femmes à quitter des relations abusives devant la Cour de la famille. Grâce aux efforts de Mme Cross, de nombreuses femmes ont obtenu l’accès au système juridique, et la prochaine génération de défenseurs et d’avocats communautaires aura bénéficié de son mentorat.

Mme Cross est la lauréate du Prix Laura Legge de cette année, prix qui reconnait les avocates en Ontario symbolisant le leadership dans la profession.

Que représente ce prix pour vous ?

C’est un honneur de voir mon travail reconnu par ce prix. Laura Legge était une pionnière pour les femmes dans la profession juridique, et j’espère que mon travail dans le domaine de la violence contre les femmes occasionnera le même genre d’inspiration aux autres femmes qui deviennent avocates.

Qu’est-ce qui vous motive dans votre carrière juridique ?

Mon travail est inspiré et motivé par le courage des milliers de femmes soumises à de mauvais traitements et qui disent « plus jamais » et se tournent vers le droit pour de l’aide, et par le dévouement des travailleurs de première ligne qui les soutiennent dans leur parcours. Ces voix doivent être entendues si nous voulons faire du droit non pas une arme utilisée contre les femmes, mais un outil de renforcement des femmes.

Quel conseil donneriez-vous aux nouveaux professionnels du droit qui amorcent leur carrière ?

Le droit devrait être une vocation et non une carrière. Quiconque s’engage dans ce travail doit avoir envie de s’engager envers la justice sociale et le changement. Cela donne l’énergie, la motivation et la force dont tous les avocats ont besoin s’ils veulent être fidèles à leurs aspirations.

Le Prix Laura Legge a été créé en 2007 pour honorer Laura Legge, O. Ont, c.r., la première femme à être élue comme conseillère puis comme trésorière au Barreau de l’Ontario.

Cette année, 12 membres exceptionnels des professions juridiques recevront un prix du Barreau le 22 mai.