Promouvoir l’équité: Harry D. Fine reçoit le Prix des parajuristes remarquables William J. Simpson

Posted: 05/15/2018

Harry D. FineHarry D. Fine recevra le Prix des parajuristes remarquables William J. Simpson à la remise de prix du Barreau 2018 le 23 mai.

Titulaire de permis depuis 2008, M. Fine a été arbitre au Tribunal du logement de l’Ontario. À la fin de son mandat, il a ouvert une pratique privée pour fournir des services à titre de parajuriste. Depuis 2012, il donne divers cours de formation parajuridique dans plusieurs collèges communautaires et agit comme directeur de la Paralegal Society of Ontario et de l’Ontario Paralegal Association. M. Fine a aussi fait du bénévolat au Centre d’aide aux locateurs à titre de président, et au Réseau ontarien d’éducation juridique.

Que signifie ce prix pour vous ?

« Pour moi, ce prix reconnait ma façon d’envisager la situation dans son ensemble, en utilisant toutes mes compétences de vie acquises et en considérant le client de manière holistique. Je me considère comme un conseiller, bien que je ne sois pas certain si les parajuristes ont le droit d’utiliser ce nom.

Pour moi, il indique que si on agit par principe et qu’on ne se soucie pas du succès ou de l’argent, on peut obtenir de bonnes choses. Faire de son mieux dans toutes les choses. Prioriser les intérêts du client. Gérer les attentes d’un client permet de résoudre le litige de manière satisfaisante, quel que soit le résultat. Gérer les attentes est également un excellent outil pour réduire le stress, qui est endémique dans la profession. Trop promettre et ne pas livrer la marchandise assure une carrière malheureuse. »

M. Fine est entré dans la profession en 2001 et a eu le privilège d’être nommé arbitre à la Commission de la location immobilière de l’Ontario. Il est passionné par l’équité dans la vie et au travail et croit que la loi est devenue complexe : ceux qui ne peuvent pas se le permettre sont trop souvent laissés pour compte ; la profession est devenue trop accusatoire, trop couteuse ; et le règlement alternatif des différends doit être la norme et les procès doivent être l’alternative.

L’un des moments les plus satisfaisants de M. Fine comme parajuriste a été lors de la contestation d’une affaire contre un adversaire respecté. Après les représentations, l’arbitre a déclaré : « Messieurs, votre conduite représente aujourd’hui les meilleures traditions du Barreau. » Ils étaient civils, honnêtes et bien préparés.

Le Prix des parajuristes remarquables a été créé en 2011 et décerné pour la première fois en 2012. En 2014, il a été renommé en l’honneur de William J. Simpson pour sa contribution exceptionnelle lors de la mise en œuvre de la règlementation de la profession parajuridique par le Barreau.

Ce prix est attribué à un titulaire de permis de parajuriste qui satisfait à un ou plusieurs des critères suivants : réalisation professionnelle exceptionnelle, contribution au développement de la profession, respect des pratiques exemplaires et mentorat en pratiques exemplaires, passé de service communautaire ou traits personnels à l’honneur de la profession juridique.

M. Fine est l’un des 10 membres exceptionnels des professions juridiques qui recevront des prix du Barreau le 23 mai.