Rétrospective : évènements du Service de l’équité en 2018

Posted: 12/12/2018

Le Service des initiatives en faveur de l’équité du Barreau (Service de l’équité) a connu une année 2018 chargée. Le Service de l’équité s’est associé à plusieurs organisations juridiques et communautaires pour organiser 11 évènements cette année dans le cadre de ses activités d’éducation juridique. Ce fut une année très réussie, avec de nombreux programmes innovants et un niveau de participation record.

Les évènements ont abordé des enjeux pressants en matière d’équité dans les professions juridiques, notamment les préjugés inconscients, l’intersectionnalité et le harcèlement sexuel. Plusieurs des évènements ont été organisés selon des formats nouveaux, différents du format classique avec conférenciers et groupes de discussion. À titre d’exemple, pour la Journée de l’avocat menacé, le Barreau s’est associé à Human Rights Watch et à Lawyers’ Rights Watch Canada pour organiser un évènement dans un format d’entrevue faisant intervenir un avocat égyptien et Farida Deif, la directrice de Human Rights Watch au Canada. D’autres évènements ont été organisés selon un format d’atelier, avec formation pratique. Par exemple, Keya Dasgupta a facilité un atelier sur le réseautage du point de vue d’une personne racialisée, et Tara Turner de Turner Consulting Group a mené un atelier axé sur la lutte contre les préjugés inconscients dans le recrutement, la rétention et l’avancement. Pour les participants et participantes en personne, les programmes étaient suivis d’une réception où les personnes présentes étaient invitées à rencontrer des représentants des organisations partenaires et d’autres programmes du Barreau, tels que le Réseau d’encadrement de la pratique (REP) et le programme de Conseil juridique en matière de discrimination et de harcèlement, qui fournissent tous les deux des soutiens importants aux titulaires de permis.

Conférencières de l’atelier sur les préjugés inconscients. De gauche à droite : Jocelyn Tatebe, Tana Turner et Jacquelyn Stevens. (14 novembre 2018)

Le Barreau organise régulièrement des évènements dans le cadre des activités d’éducation juridique du Service de l’équité depuis plus de 15 ans. Ces activités visent à sensibiliser et à éduquer le public et la profession sur les défis et les opportunités des communautés francophones, autochtones et visant l’équité dans la profession juridique et à encourager la discussion. Tous les évènements sont gratuits et ouverts aux avocats, aux avocates et aux parajuristes, ainsi qu’au public. Les évènements se tiennent à Osgoode Hall, généralement en soirée. Les personnes qui ne peuvent pas participer en personne peuvent le faire par webémission en direct ou en différé. Cela permet d’avoir un auditoire large et d’atteindre toute la province. En 2018, environ 5 800 personnes ont participé à nos programmes.

Au cours de l’année écoulée, presque tous nos évènements étaient agréés pour des heures de professionnalisme de la nouvelle catégorie équité, diversité et inclusion (ED et I). Depuis 2018, tous les avocat(e)s et parajuristes en Ontario sont tenus de faire des heures de formation professionnelle continue en ED et I. L’introduction de cette exigence constituait une des recommandations formulées dans le rapport final du Groupe de travail sur les défis des titulaires de permis racialisés. Le Service de l’équité s’est efforcé de faire en sorte que les titulaires de permis puissent facilement satisfaire à cette nouvelle exigence de FPC, en offrant des programmes gratuits et agréés pour des heures de professionnalisme en ED et I, et en mettant des versions archivées de ces programmes en ligne gratuitement. Au total, il y avait 14,5 heures de contenu agréé pour l’exigence en ED et I en 2018.

Pour 2019, le Barreau a l’intention de s’appuyer sur les progrès réalisés cette année, en continuant à aborder des sujets pertinents et à développer des programmes agréés pour des heures de professionnalisme en ED et I. Nous continuerons aussi à essayer de nouveaux formats interactifs. Avec les activités d’éducation juridique, nous visons à créer plus d’occasions de réseautage et de mentorat, en particulier pour les titulaires de permis issus de groupes visant l’équité. Le Barreau continuera de développer de nouveaux partenariats, pour que ses programmes soient inclusifs et atteignent un auditoire large et diversifié.