Chipping away at access to justice barriers – one innovation at a time

Posted: 04/26/2019  by: Malcolm Mercer

  • Français
  • English

Civil Society OrganizationsHow can we find ways to connect lawyers and paralegals to those who do not have access to legal services? How can we reduce linguistic, geographical, socio-economic and other barriers that make it harder for people in need of legal services to get them? What innovations might help address these challenges?

One area for innovation to facilitate access to justice is regulatory innovation. To make lawyer and paralegal services more accessible to the province’s most vulnerable, the Law Society of Ontario recently implemented a new regulatory framework that enables lawyers and paralegals employed by civil society organizations (CSOs), such as charities and not-for-profit organizations, to provide legal services directly to clients of the organization.

I invite you to learn more about this framework by reading the article I wrote for Slaw.ca. Hopefully, in time this initiative will open up real possibilities for integrating legal services where people are most in need.

Réduire les obstacles à l’accès à la justice – une innovation à la fois

Organisations civilesComment trouver des façons de connecter les avocats et les parajuristes aux personnes qui n’ont pas accès à des services juridiques ? Comment réduire les obstacles linguistiques, géographiques, socioéconomiques et autres qui empêchent les personnes ayant besoin de services juridiques d’en obtenir ? Quelles innovations peuvent aider à relever ces défis ?

L’innovation par la règlementation est un des moyens de faciliter l’accès à la justice. Pour rendre les services des avocats et des parajuristes plus accessibles aux personnes les plus vulnérables dans notre province, le Barreau de l’Ontario a récemment mis en œuvre un nouveau cadre de règlementation qui permet aux avocats et aux parajuristes employés par des organisations civiles, comme les organismes de bienfaisance et les organisations sans but lucratif, de fournir des services juridiques directement aux clients de ces organisations.

 Je vous invite à vous informer sur ce cadre en lisant l’article que j’ai écrit pour Slaw.ca. J’espère qu’à terme, cette initiative ouvrira de nombreuses possibilités afin d’intégrer les services juridiques là où les gens en ont le plus besoin.