EDI – Steps towards an inclusive future

Posted: 03/22/2018  by: Paul Schabas

  • Français
  • English

Equality, diversity and inclusionAs lawyers and paralegals, we all play a critical role in addressing and eliminating racism and discrimination in Ontario’s legal professions, making sure they have no place in our workplaces.

That is why the Law Society is taking the lead to help create long-lasting systemic change through its Equality, Diversity and Inclusion (EDI) strategy, as approved by Convocation in December 2016.

I am very proud that we are requiring more of ourselves and our members in confronting systemic racism and discrimination within our professions. We are showing leadership in this area.

As you know, the first two EDI requirements were rolled out in 2017— a human rights/diversity policy for legal workplaces of 10 or more licensees and, to make sure we raise everyone’s awareness, a statement of principles for all licensees.

Implementation of these two initiatives mark the first steps in our efforts to break down barriers — and to help the professions be more inclusive and more reflective of the clients they serve.

This year, we will continue to roll out our strategy.

Here is what you need to know and do in 2018:

  1. Begin to meet the requirement for 3 CPD Professionalism Hours focused on Equality, Diversity and Inclusion (EDI Hours). Licensees need to complete 3 EDI Hours by the end of 2020. Beginning in 2021, licensees will need to complete 1 EDI Hour each year, which will also count towards Professionalism Hours.
  2. Continue to meet the statement of principles requirement.
  3. Continue to meet the human rights and diversity policy requirement.

For 2019:

  1. Licensee representatives of legal workplaces of 10 or more licensees will need to complete an equality, diversity and inclusion self-assessment for their legal workplaces through the 2018 Annual Report.
  2. All licensees will be asked to voluntarily answer inclusion questions about their legal workplaces in their 2018 Annual Report. The results will be compiled for each legal workplace of 25 licensees or more, and a summary of the information gathered will be provided. The information gathered will assist the Law Society in tracking trends over time and refining and developing programs and initiatives to address systemic barriers faced by racialized licensees and other equality-seeking licensees.

The self-identification demographic information of licensees in legal workplaces of 25 or more licensees will be shared with the legal workplaces, so that they can compare their legal workplace with the aggregate of the legal profession and of the Ontario population.

The Law Society will develop and publish an Inclusion Index of legal workplaces of 25 licensees or more, using information gathered from the legal workplace inclusion self-assessment, voluntary demographic data and the voluntary licensee inclusion questions.

For more information about your obligations, and to access resources — including CPD programs accredited for Diversity and Inclusion Professionalism Hours — please visit: www.lsuc.on.ca/EDI.

EDetI – Vers un avenir inclusif

égalité, diversité et inclusionComme avocats et parajuristes, nous avons toutes et tous un rôle crucial à jouer pour éliminer le racisme et la discrimination dans les professions juridiques en Ontario et pour veiller à ce que nos lieux de travail en soient exempts.

C’est pourquoi le Barreau prend les devants pour créer un changement systémique de longue portée dans le cadre de sa stratégie sur l’égalité, la diversité et l’inclusion (EDetI), approuvée par le Conseil en décembre 2016.

Je suis très fier que nous exigions de nous-mêmes et de nos membres d’affronter le racisme et la discrimination systémiques dans nos professions. Nous faisons preuve de leadership dans ce domaine.

Comme vous savez, les deux premières exigences d’EDetI ont été mises en œuvre en 2017— une politique sur les droits de la personne et la diversité en milieu de travail juridique d’au moins 10 titulaires de permis et, pour assurer la sensibilisation de tous, une déclaration de principes pour tous les titulaires de permis.

La mise en œuvre de ces deux initiatives marque nos premiers efforts pour briser les obstacles — et pour aider les professions à être plus inclusives et à mieux refléter la population qu’elles servent.

Cette année, nous continuerons à appliquer notre stratégie.

Voici ce que vous devez savoir et faire en 2018 :

  1. Commencer à satisfaire à l’exigence des 3 heures de FPC de professionnalisme portant sur l’égalité, la diversité et l’inclusion (heures d’EDetI). Les titulaires de permis doivent faire 3 heures d’EDetI d’ici la fin de 2020. À compter de 2021, les titulaires de permis doivent effectuer 1 heure d’EDetI chaque année, qui sera également créditée aux heures de professionnalisme.
  2. Continuer de satisfaire à l’exigence de déclaration de principes.
  3. Continuer de satisfaire à l’exigence de politique sur les droits de la personne et la diversité.

Pour 2019 :

  1. Les représentants des titulaires de permis en milieu de travail juridique d’au moins 10 titulaires doivent remplir une autoévaluation de l’égalité, de la diversité et de l’inclusion dans leur milieu de travail juridique dans leur déclaration annuelle de 2018.
  2. Tous les titulaires de permis pourront volontairement répondre à des questions sur l’inclusion dans leur milieu de travail juridique dans leur déclaration annuelle de 2018. Les résultats seront compilés pour chaque lieu de travail juridique d’au moins 25 titulaires de permis, résultats qui seront résumés et publiés. Les renseignements recueillis aideront le Barreau à établir les tendances sur une période donnée pour raffiner et créer des programmes et des initiatives de lutte contre les obstacles systémiques auxquelles font face les titulaires racialisés et les autres titulaires visant l’égalité.

Les renseignements démographiques donnés volontairement par les titulaires de permis de lieux de travail juridiques d’au moins 25 titulaires de permis seront communiqués à tous les lieux de travail juridiques, à des fins de comparaison de leur lieu de travail par rapport à l’ensemble de la profession juridique et de la population de l’Ontario.

Le Barreau élaborera et publiera un indice d’inclusion des lieux de travail juridique d’au moins 25 titulaires de permis, en utilisant les résultats de l’autoévaluation du lieu de travail, les données démographiques et les réponses aux questions facultatives sur l’inclusion.

Pour de plus amples renseignements sur vos obligations et pour accéder aux ressources y compris les programmes de FPC agréée pour les heures de professionnalisme sur la diversité et l’inclusion — allez au : www.lsuc.on.ca/EDetI.