Upcoming lawyers lead innovation session

Posted: 01/13/2015  by: Janet Minor

  • Français
  • English

Access to Justice innovation challengeI recently took part in an inspiring event featuring candidates in the Law Practice Program (LPP) at Ryerson University presenting ideas about how legal services could be delivered in the future to promote greater access to justice.

The event, which marked the end of the training course component of the LPP, was introduced by Chris Bentley, executive director of the Program. He explained how the 64 ‘firms’ in the LPP, each comprising three to four candidates, were asked to submit an idea for legal innovation, and the top seven ideas were chosen as finalists to present their proposals to a panel of judges.

A web-based crowd-funding system for Charter challenges stood out among the presentations made to the panel, which included Attorney General Madeleine Meilleur, me, Judith Huddart from the Ontario Bar Association, and Michael Carter from Ryerson’s Digital Media Zone.

Chief Justice George R. Strathy of the Court of Appeal of Ontario was on hand to present certificates to the participants, who were all clearly engaged in the innovative activity.

I was impressed by how the LPP candidates identified potential opportunities within the legal field and by how seamlessly they incorporated technology in the solutions they proposed.

Other proposals explored:

  • ‘How-to’ videos for self-represented litigants
  • Personalized online accounts through which individuals can submit forms for timely processing by the appropriate court personnel
  • A user-friendly and searchable database of lawyers and paralegals for clients to compare and contrast cost and ratings
  • An online hub relying on an algorithm to direct individuals to lawyers and paralegals adept at handling their legal issue

I left the event with renewed optimism about the quality, creativity and commitment of the lawyers soon to enter our profession.

I am confident that the analytical thinking, problem solving skills and innovation exhibited in each presentation would have left you with the same impression.

Photo credit: Clifton Li.

Séance d’innovation des prochains avocats

Access to Justice innovation challengeJ’ai participé récemment à un événement inspirant avec les candidats et candidates du programme de pratique de droit (PPD) à l’Université Ryerson dans lequel on présentait des idées sur les moyens futurs de rendre des services juridiques pour promouvoir un plus grand accès à la justice.

L’événement, qui marquait la fin de la composante du cours de formation du PPD, était présenté par Chris Bentley, qui en est le directeur général. Il a expliqué qu’on avait demandé aux 64 « cabinets » du PPD, composé chacun de trois ou quatre candidats, de présenter une idée d’innovation juridique, et que les auteurs des sept meilleures idées retenues devaient présenter leurs propositions à un comité de juges.

Parmi les idées présentées au comité, composé de la procureure générale Madeleine Meilleur, moi-même, Judith Huddart de l’Association du Barreau de l’Ontario et Michael Carter de Digital Media Zone de Ryerson, on retrouvait un système de financement participatif des contestations fondées sur la Charte.

Le juge en chef George R. Strathy de la Cour d’appel de l’Ontario était sur place pour remettre des certificats aux participants, qui ont tous fait preuve d’engagement dans cette activité d’innovation.

J’ai été impressionnée par la facilité avec laquelle les candidats du PPD exploraient les possibilités du domaine juridique et avec laquelle ils intégraient la technologie dans les solutions qu’ils et elles proposaient.

D’autres propositions comprenaient :

  • Des vidéos pour aider les parties autoreprésentées
  • Des comptes en ligne personnalisés par lesquels les personnes peuvent envoyer des formulaires que le personnel judiciaire approprié peut traiter en temps utile
  • Une base de données facile d’utilisation et interrogeable grâce à laquelle les clients éventuels peuvent comparer les couts et les cotes des avocats et des parajuristes
  • Un centre en ligne reposant sur un algorithme pour diriger les particuliers à des avocats ou à des parajuristes qui sont capables de gérer leurs problèmes

J’ai quitté cet événement avec un optimisme renouvelé quant à la qualité, la créativité et l’engagement des avocats qui seront bientôt admis dans notre profession.

Je suis certaine que la pensée analytique, les compétences de résolution de problèmes et le sens de l’innovation manifestés dans chaque présentation vous auraient laissés sur la même impression.

Photo : Clifton Li.